mardi 29 octobre 2013

Le menu best of

Peut-être est-ce le fait du changement d'heure. 
Peut-être s'agit-il d'une phase post-traumatique classique.
Toujours est-il que j'ai eu un sérieux coup de mou.
Mes copines me manquaient, ne plus vraiment se sentir concernée par les newsletters du Fooding m'agaçait, même le Elle et Télérama ont failli avoir raison de moi avec leur suggestions devenues inaccessibles.
Quand ce rdv de dernière minute s'est imposé, je n'ai pas rechigné.
Hop hop hop je saute dans le train.
Je me paye même le luxe de marcher un peu avant de m'engouffrer dans le métro.
Je retrouve cette rue bruyante et familière que j'ai si souvent arpentée. Coïncidence, j'y croise Parrain et W. J'aime les petits clins d'oeil de là-haut.
Direction rue du Nil. Je jette un oeil à la queue du Frenchie to go. Ça c'est fait. Je continue un peu plus loin chez Thai Silk pour un dej remember the times avec une Juju qui me raconte qu'elle est amoureuse. 
Rdv fini, je saute dans un taxi. Entre les 2 rives, un arc-en-ciel. Je suis vraiment gâtée aujourd'hui.
De retour à Nantes je passe un coup de fil à The copine, j'apprends que nous serons bientôt rejoints à Nantes par d'autres qu'on aime beaucoup.
En rentrant, dans ma tête ça allait mieux.
J'avais besoin de ça, de belles rencontres, des bonnes nouvelles, un arc-en-ciel, un Paris qui m'offrait en express un menu best-of.







vendredi 18 octobre 2013

J'ai eu 20 ans

Ecole, bureau, réunion, penser aux prochaines vacances, réunion, encore réunion.
Filer à l'anglaise un peu plut tôt pour avoir le temps de faire un bisou à V et lui préparer un petit repas rapido.
Se dépécher, monter sur le scoot direction l'île de Nantes.
Trois notes de musique et c'est parti.
Oublié le bureau, oubliée la vie qui file, oubliée cette injonction à tout faire vite.
1h30 de légèreté, de sons groovy, de petits mecs un peu sexy.
Un concert des BB Brunes, c'est fou comme ça fait du bien.
Pendant la soirée, de nouveau, j'ai eu 20 ans.


video



mardi 15 octobre 2013

Moi je suis heureux

Encore un week-end où la maison était pleine.
Une tribu qui débarque à 5 et où la somme de l'âge des 3 enfants est de 6 ans.
Ça faisait 2 semaines que V n'en pouvait plus d'attendre son copain Oscar. On n'en finissait pas de lister les choses qu'il faudrait lui dire-faire-montrer.
Quand à la fin du week-end on les a entendus converser comme des adultes qui refont le monde en fin de soirée, le vin en moins, on a tendu l'oreille.
Extrait:
V: Moi je suis heureux.
Oscar: pourquoi t'es heureux?
V: parce que tu es venu dans ma maison et j'aime bien cette musique qu'on entend.
Oscar: et moi aussi je suis heureux. Je suis heureux d'avoir une si belle maman. Mais tu sais ce que ça veut dire être heureux?
V: non.
Oscar: ça veut dire être content.
V: alors moi je suis très content.
J'étais toute émue de les entendre, toute émue de découvrir que finalement ce petit bout voyait un peu les choses comme nous, des copains, de la bonne musique et tout de suite "moi je suis heureux".



mardi 8 octobre 2013

Les pachas en goguette

Je suis une équilibriste.
Je dose ma vie, la famille, mon fils, les copains, le boulot. Choisissez l'ordre que vous préférez.
La variable d'ajustement est souvent nos moments à deux. Alors pour rééquilibrer tout ça, de temps en temps on s'offre une virée.
5 ans demain.
5 ans pour faire un enfant, acheter un bateau, refaire et revendre un appart, quitter 5 jobs à nous deux, divorcer de Paris, voyager, ne jamais s'ennuyer.
5 ans, ça se fête.
On aurait pu s'offrir un bel objet, pour nos noces de machin rien qu'à nous. On a préféré un moment partagé.
L'avantage d'être touriste dans notre propre vi(ll)e, c'est de pouvoir désormais se dépayser juste à côté.
Direction la Plaine-sur-Mer. Plus pittoresque que la Plaine Saint-Denis.
Une chambre vue mer chez Anne de Bretagne. Du gris, du blanc, des lignes pures, j'ai adoré.
Un dîner à la table de l'hôtel, 2 étoiles au guide du pneu. C'était divin, iodé, fin. L'accord mets et vins était à tomber. Le produit pur, sublimé, intemporel. Un menu tout homard nous a fait de l’œil, nous reviendrons le tester une autre fois, on sait déjà avec qui.
On s'est couché avec le bruit des vagues, on se réveille avec la vue sur les pécheurs de coquillages.
Comme on est très généreux avec nous-mêmes, pour se remettre de tout cela, nous avons passé l'après-midi à la thalasso de Pornic.
Un moment peignoir blanc, claquettes en plastique.
Nous avions pris la "journée sensorielle bio".
On a pu tester les bains, le hammam etc, top.
Ensuite on avait trois soins :un bain hydromassant, une baignoire à bulles quoi; un enveloppement à la fraise... mouais; et pour finir 50 minutes de massage dans une cabine sublime, ouf.
Je ne suis pas franchement thalasso, je préfère les spas. Oui j'ouvre là un vrai débat. Oui j'ai des problèmes.
Mais j'avoue que la vue surplombant l'océan et le massage de la fin avaient un petit goût de reviens-y vite.
Bref, c'était un beau weekend pour 5 belles années.
Thanks my dear.
Sans prendre l'avion, on était ailleurs, on était les pachas en goguette.


Plus qu'une coincidence

Flash-back.
Octobre 2008, dîner de filles.
Besoin de faire le point sur une rencontre pas comme les autres.
Jeter l'éponge ou pas? Je me réconforte autour d'une bonne assiette, de mes copines et de mon nouvel iphone. Je découvre un petit resto où l'on parle fort avec un accent sicilien, Sale & Pepe rue Ramey dans le 18ème.

Novembre 2008, je n'ai finalement pas jeté l'éponge et me retrouve dans ce même resto avec F.
On s'apprivoise autour d'un menu imposé et le goût des bonnes choses finira de nous mettre d'accord.
5 ans après, je suis heureuse de mon obstination et de tout ce que nous avons construit.

Octobre 2013, Nantes, 2eme resto mère-fils du vendredi soir.
V a une envie d'une pizza aux champignons.
Quelques chroniques nantaises et un nom qui fait écho me conduisent chez Sale & Pepe.
C'est étrange ce menu imposé, c'est étrange cet accent sicilien.
On ne se connaîtrait pas déjà?
Aaaaah... vous êtes le Sale & Pepe de la rue Ramey? Aaaah vous avez vendu?
Et vous êtes à Nantes depuis longtemps? Aaahhhhh et vous vous plaisez ici? Oui?
Paris, Nantes, tout qui se mélange, 5 ans qu'on résume vite.
On s'était levé ce matin en se disant qu'on était sûr désormais d'avoir fait le bon choix.
Quand je vois que même nos bonnes adresses nous ont devancés ici, un sourire en coin, moi qui crois tant aux signes, je me dis que tout ceci doit être bien plus qu'une coïncidence.




Et sinon, c'est comment Sale & Pepe version nantaise?
Des sourires, du bon, du frais mais on choisit pas.
Au menu de ce soir là:
- Tartare de thon délicieux
- Une part de pizza avec des champignons de Paris crus juste pour nous
- Des pâtes aux cèpes et aux asperges
- Une panacotta
Et tout ça pour 15.90€ pour moi et 8€ pour V en portion réduite.
Elle est pas belle la vie?



mardi 1 octobre 2013

Le temps et moi

Non, on ne va pas parler météo.
Plutôt du temps qui file, du temps qui passe, du temps qui manque.
Du temps que consomme beaucoup mon nouveau travail.
Du temps qui s'accélère depuis que V est entré à l'école.
Besoin de faire une petite pause, de prendre le temps, tout simplement.
On s'est donc trouvé un nouveau rituel. J'adore les rituels.
Désormais tous les vendredis, pendant que F frappera la balle, avec V on se fera un petit resto mère-fils.
Cette fois-ci on a testé la crêperie La Gavotte parce qu'on est 2 experts es crêpes.
Bilan: une déco sympa, un bon goût de crêpes au blé noir, une serveuse gentille comme tout, en dessert la "frangipane caramel au beurre salé" était pas mal du tout. Un bémol: il n'y avait pas de lait ribot, un vrai crime pour nous qui aimons tant se partager une bonne bolée.
J'ai adoré ce moment et pour un instant, on a fait la paix, le temps et moi.